Kino (Viktor Tsoï) – «Changement!»

 

Au lieu de la chaleur, de verdâtres bouteilles,
Au lieu du feu, la fumée.
Un jour se dérobe de la grille du calendrier.
Le soleil rouge finit de brûler,
Le jour se consume avec lui.
Une ombre tombe sur la ville embrasée.

Changement ! – réclament nos âmes !
Changement ! – nos yeux le réclament !
Dans nos rires, nos sanglots
Et nos veines, un même battement :
Changement !
On attend du changement !

Dans la cuisine, le gaz brûle en fleur bleue,
La boîte d’allumettes est vide,
Mais la lumière électrique prolonge notre jour.
Cigarettes dans les mains, thé sur la table:
Ce schéma est limpide.
Tout est en nous, et plus rien autour.

Changement ! – réclament nos âmes !
Changement ! – nos yeux le réclament !
Dans nos rires, nos sanglots
Et nos veines, un même battement :
Changement !
On attend du changement !

Nous n’avons pas la sagesse du regard,
Ni l’assurance des mouvements :
Pas besoin de ça pour être en osmose.
Cigarettes dans les mains, thé sur la table,
La boucle est bouclée maintenant.
Et soudain vient la peur de changer quelque chose.

Changement ! – réclament nos âmes !
Changement ! – nos yeux le réclament !
Dans nos rires, nos sanglots
Et nos veines, un même battement :
Changement !
On attend du changement !

Titre original : Кино – «Перемен!» (c)1986 (p)1989

***

Je pourrai longtemps divaguer sur le contexte historique de ce morceau, la portée symbolique qu’il possède, aujourd’hui encore, mais je l’ai déjà fait en long, en large et en travers.

Je vais juste poser quelques questions : pourquoi tant de Français.e.s pourraient aujourd’hui s’approprier, sans y changer une note ou un mot, cette chanson d’un jeune chauffagiste soviétique qui, il y a presque 35 ans, rêvait de devenir la star de la new-wave locale? Pourquoi tant de nous attendent de pied ferme ce changement? D’où nous vient la peur de changer quelque chose?

Quand les rockers soviétiques citent leur inspirations, ils parlent généralement de Lou Reed, Led Zep, Black Sab’ et consorts. Je n’ai jamais entendu l’un d’entre eux évoquer le prog-rock canadien du groupe Rush. Et c’est bien dommage.

All the same, we take our chances,
Laughed at by time,
Tricked by circumstances.
Plus ça change,
Plus c’est la même chose:
The more the things change,
The more they stay the same!
Rush – «Circumstances» (1978)

***

les plans du partiViktor Tsoï sur fond de slogan soviétique:
«Les plans du Parti sont les plans du Peuple!»

4 commentaires sur “Kino (Viktor Tsoï) – «Changement!»

  1. Je ne sais pas si cette chanson est encore actuelle.
    J’ai l’impression que c’est comme la Joconde que l’on a tellement vu qu’on ne sait plus la regarder.

    J'aime

  2. tiens la vidéo a été supprimée.
    Aujourd’hui tout le monde y va de sa nouvelle interprétation du sens de la chanson sur les réseaux sociaux. Une sorte de pub anticipatrice pour les sites de rencontres. Un ode au défilés des plats dans un banquet. Une élégie de la récréation à l’école…
    Il faut dire que cette hallucination collective est provoquée par le visionnage du film documentaire de la première chaine:
    https://www.1tv.ru/doc/pro-zhizn-zamechatelnyh-lyudey/coy-vysokaya-v-nebe-zvezda-dokumentalnyy-film

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s