Cannes, Kino, le cinéma, Serebrennikov, l’Été et des navets guerriers

Après une longue pause et une série de traductions et de billets plus ou moins détachés de l'actualité, j'essaye de rattraper les dépêches de mon fil Twitter, et voilà que je tombe, bien opportunément, sur Cannes, Serebrennikov et son «Été», une occasion pour moi de parler (une fois de plus) des personnages dépeints par son film et, comme d'habitude, de finir par dérailler sur des trucs qui n'ont pas beaucoup de rapport.

Publicités

Pronoms fantômes, humour douteux, et Daniil Harms contre le pistolet Makarov

Dans la langue russe, malgré ses mécanismes parfois remarquables (ah ! ces verbes de mouvement !) et son vocabulaire fleuri, il y a une nuance qui se perd presque totalement : celle des pronoms personnels et impersonnels. J’aime l’illustrer par cette vielle blague où Pét’ka, jeune recrue de l’Armée Rouge, demande au légendaire commandant Vassili Tchapaïev la signification du mot « nuance ».

Lyapis Trubetskoy – «Manifest»

C'est toujours pareil, à chaque fois que je me remets à commenter l'actualité de la Russie contemporaine. Il y a un moment d'excitation devant cette vie politique tellement plus burlesque, tellement plus entraînante que le mollasson «débat démocratique» que l'on nous sert en Occident. Puis, je me rappelle que ce sont des gens qui subissent ce capharnaüm tous les jours et, devant l'absurdité et la fatalité, des fois, les mots m'en manquent, les bras m'en tombent.

Vassia Lojkine – Prophylaxie – Profilaktika

Afin d'améliorer votre sécurité, la prévention et l'entretien.(*) Toutes nos excuses pour la gêne occasionnée. L'adm. (*) le terme original est profilaktika (профилактика), le mot existe en français mais n'a pas la polysémie et surtout la fréquence d'usage du mot russe. Si il garde son sens médical, une profilaktika est en russe, toute traitement / … Lire la suite Vassia Lojkine – Prophylaxie – Profilaktika