Tchaïf – « Argentine – Jamaïque 5:0 »

Lors de la Coupe du monde de football de 1998, alors que la Russie n’avait pas réussi à se qualifier pour le premier tour, les spectateurs du pays ont bien dû se trouver d’autres équipes à soutenir. Outre les éternels «frères slaves» et apparentés (Yougoslavie, Croatie, Roumanie), quelques Russes ont un faible pour l’équipe de Jamaïque, qualifiée pour la première fois de son existence. Les espoirs des Jamaïcains seront hélas mis à mal par ces même frères slaves (les Croates) dès le premier match, et anéantis lors du deuxième match contre l’Argentine, qui s’achèvera sur le score annoncé dans le titre de ce billet.

Tchaïf (généralement retranscrit Chaif par les anglophones, cyr: Чайф, un jeu de mots entre tchaï, «thé», et kaïf, «kiff»), est un groupe de blues/rock formé au milieu des années 1980 et ayant connu, au début des années ’90, un assez grand succès commercial avec d’autres rockers soviétiques bien reconvertis dans la variété (comme Chizh & Co, DDT ou Aria). À la fin des années 1990, qui correspondent, pour moi, à l’âge d’or du rock russe, le blues ou le hard rock vieillot sont submergés par une vague de talentueux et populaires rockeurs alternatifs et de suaves rejetons locaux de la scène brit-pop: Neschastnyj Sloutchaï, Nogu Svelo, Mango-Mango, Tequilajazzz, Zemfira, Lyapis Trubetskoy, Spleen et Mumiy Troll squattent maintenant les ondes et les classements.

Tchaïf sent probablement le vent tourner et, joignant l’utile à l’agréable, met son affection du reggae au service d’un petit tube opportuniste qui fera pleurer dans les chaumières. Le groupe voit juste : le morceau sera un de leurs derniers gros succès. Vladimir Chakhrine, le leader du groupe Tchaïf, aurait écrit cette chanson après avoir rencontré, à Paris, juste après le match, des supporters dépités de l’équipe jamaïcaine. Il était simplement en vacances en France à ce moment et ignorait tout de la rencontre, mais a tellement été marqué par leur tristesse qu’il a décidé d’en faire un morceau et de l’inclure dans le nouvel album à la dernière minute.

Dans le texte original, toutes les rimes sont blanches, mis à part le refrain. Le texte est tellement enfantin que j’avais d’abord pensé traduire la rime du refrain par «On a bobo, on a bobo, Argentine-Jamaïque, cinq-zéro», mais je me suis retenu.

***

Aujourd’hui le soleil se cache derrière les nuages
Aujourd’hui les vagues font si mal
J’ai vu mourir l’espoir de la Jamaïque,
Mon âme pleure.

Pourquoi fais-tu sonner mes tambours?
Pourquoi danses-tu au son de mes tambours?
Pourquoi chantes-tu ma chanson?
J’ai déjà mal.

Refrain :
Quelle douleur, quelle douleur !
Argentine – Jamaïque 5:0 !

Je vois le ciel bleu au-dessus de moi
Ce nuages si blancs sur un fond azur
Comme les drapeaux blancs et bleus de l’Argentine
Je ferme les yeux.

Je ferme les yeux et je vois les forêts de Jamaïque,
Je vois ses plages dorées,
Je vois ses femmes magnifiques,
Leurs visages sont tristes.

[Refrain]

Nos femmes nous pardonnent notre faiblesse
Nos femmes nous pardonnent nos larmes
Elles pardonnent au monde entier le rire et la joie,
Même à l’Argentine.

Danse, danse donc au son de mes tambours,
Mais chante, chante donc ma chanson avec moi,
Il y aura assez de sinsémilia [*] pour tous
Tant que résonne le reggae.

[Refrain]

Titre original : Чайф – «Аргентина-Ямайка – 5:0»
Album : «Шекогали» (Chekogali), 1999

[*] sinsémilia : cannabis non fertilisé et donc dénué de graines («sans semence»). Utilisé en russe pour parler de marijuana en général, en particulier quand on l’évoque dans un contexte rastafarien. À noter l’inversion des voyelles en russe : sensimil’ia (cyr: сенсимилья). Écouter sur ce thème le morceau homonyme de Chizh & Co, «Sinsémilia, mon drapeau, Sinsémilia ma lumière…».

***

gardien de but attrappant un chaton

chatons sur une balle de foot

Illustrations de Vassia Lojkine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s