A. Medvedev (Infornal FuckЪ) – «Mentalité»

Lojkine - La vie avec/sans barbe

La Russie post-Eltsine est héritière du salmigondis idéologique qui avait servi de prétexte au pillage des actifs soviétiques : la constitution de 1993, rédigée sur mesure pour donner des pouvoirs exceptionnels au président, définit l’État russe comme étant, en théorie, dénué d’idéologie ; dans la pratique, la société et les élites dirigeantes oscillaient entre les aspirations progressives et alignées sur les valeurs occidentales et des mirages d’une grandeur impériale mise à mal par les bolchéviks mais potentiellement retrouvable. Les réformes bâclées, catastrophiques pour des pans entiers de l’industrie du pays et l’économie dans son ensemble, ont privé les Russes de l’illusion de pouvoir rejoindre les grands clubs et grandes institutions autrement qu’en tant que parent pauvre et semi-périphérique. Les ogives nucléaires et le siège permanent au Conseil de sécurité, hérités du peuple soviétique, conjointement à toute la propagande anti-communiste qui se déversait depuis la perestroïka, ont achevé de faire basculer la Russie dans l’état profondément réactionnaire que nous connaissons actuellement.

C’est le pire des trois mondes : toute la crapulerie de l’économie de marché décuplée par une corruption endémique, la volonté d’un contrôle total sur les corps et les esprits entretenue et développée par les Soviets et, pour couronner le tout, les positions les plus obscurantistes et les plus fascisantes de la monarchie autocratique des Romanoff et de ceux qui s’en réclamaient après sa chute. Largement soutenues et répandues par l’église orthodoxe russe, ces valeurs sont vendues sous le nom de духовность – une « spiritualité » retrouvée qui se résume souvent à une haine des gays, une soumission solidariste face aux dirigeants et un patriotisme de canapé exacerbé.

***

– Bonjour Tonton Liocha !
– Bonjour Tonton Séva.
– Ainsi, vous voulez nous proposer encore un tube ? Pour les masses…
– J’en sais foutre rien.
– Essayez donc !
– Peut-être ben que oui, peut-être ben que non…
– Mais Poutine, il va approuver ?
– Et comment qu’il va approuver, ce con !

L’économie est dans la mouise
L’industrie est dans la mouise
Toute la Russie est dans la mouise
Par contre on est spirituels !
Ça fait longtemps qu’on se relève
Mais on est toujours à genoux1
Et on rampe dans la merde
Par contre on est spirituels !

Et dans leur satanée Gayrope2,
Ils peuvent vivre cent fois mieux
Ils n’arrivent pas à la botte
De notre spiritualité russe !

(bis)

Les vieux portent des haillons
Et les gosses crèvent du cancer
L’État n’en a rien à foutre
Par contre on est spirituels !
On a niqué toute la science
Et toute la culture avec
Bientôt on vivra dans des caves
Par contre on est spirituels !

Et dans leur satanée Gayrope,
Ils peuvent vivre cent fois mieux
Ils n’arrivent pas à la botte
De notre spiritualité russe !
(bis)

Spiritualité !
Kisseliov !3
Ren-TV !4

Les avions se cassent la gueule
Les fusées ne volent pas
Elles ne passent pas la voûte céleste
Elles ne sont pas spirituelles !
Mais un pope les bénira
Pour cinq cent millions de dollars
Et elles s’envoleront vers le ciel
Portées par les ailes des anges !

Et dans leur Occident maudit
Y a que des machines du diable
Mues par une force maléfique
Et les pilotes sont des païens !
(bis)

Mon futal est tout crado
Mon slibard est tout troué
Mon appart’ est une poubelle
Par contre je suis spirituel !
J’ai fait un trou dans mon
vatnik5,
Brisé mon flash de
Poutinka6,
Mon tapis7 est plein de gerbe,
Mais je suis tout spirituel !

Et leur Occident maudit
Je n’y ai jamais été
Mais y a que des cons là-bas
On m’l’a dit à la télé !
On m’a dit à la télé
Que là-bas y a que des cons
Et moi j’y crois bien sûr
Et je les déteste tous !

Kisseliov !
Ren-TV !

***

1 En 1991, lors du discours prononcé à sa prise de fonction en tant que Président, Boris Eltsine dessinait ainsi le destin d’un pays redevenu « souverain » et libéré du carcan totalitaire soviétique : Россия поднимается с колен – « La Russie était à genoux, elle se relève ». En 1999, la politique extérieure est marquée par la guerre du Kosovo, qui ravive les tensions entre la Russie et « l’Occident collectif » ; en matière de politique intérieure, Vladimir Poutine, fraîchement bombardé Premier Ministre, prépare activement la deuxième campagne de Tchétchénie et lâche cette phrase, reprise comme « citation du jour » à la une du journal Izvestia (17 septembre 1999) : « La Russie peut se relever de ses genoux et donner une bonne trempe ». En 2007, l’expression se métamorphose définitivement en mème après le célèbre discours de Munich : nulle part dans cette allocution historique V. Poutine n’utilise ces mots exacts, mais c’est ainsi que la nation russe et les commentateurs politiques ont perçu cette prophétie autoréalisatrice qui préparait le terrain pour l’interventionnisme impérialiste des années à venir, de la Géorgie à l’Ukraine en passant par la Syrie.
L’expression a rapidement été détournée et réutilisée dans tous les sens (dans le morceau « Terre Natale » de Letov, déjà traduit sur ces pages, mais également par divers politiciens dans leurs campagnes électorales) et a fini par être tellement galvaudée qu’elle est devenue le synonyme ironique de promesses incessantes d’une grandeur retrouvée.

2 Terme de mépris envers l’Union Européenne, présentée comme vivier de toutes les déviances mettant en danger l’intégrité des valeurs « traditionnelles » russes.

3 Dmitri Kisseliov, présentateur de télévision, l’un des propagandistes les plus connus de Russie.

4 Chaîne de télévision russe ayant pour fonds de commerce des émissions promouvant des théories conspirationnistes, pseudo-historiques ou pseudo-scientifiques.

5 Ватник – veste ouatée. Devenue synonyme du beauf impérialiste russe.

6 Путинка – marque de vodka produite par la compagnie « Kristall », nommée en l’honneur de Vladimir Poutine.

7 Je n’ai pas réussi à reproduire fidèlement le propos, pour des raisons de rythme, mais le tapis est en fait accroché au mur, ce qui est un autre attribut incontournable du beauf russe.

***

Lojkine - La vie avec/sans barbe
«La vie avec barbe / La vie sans barbe»
Illustration de Vassia Lojkine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s