Grajdanskaia Oborona – «KBG-rock»

Mais moi, j’ai mon propre “hoï”
– Akvarium, «Aristocrate», 1981

Loin des centres culturels et historiques de Moscou et Leningrad, une scène et une tradition du rock singulières prennent forme en Sibérie, et la deuxième moitié des années 1980 verra l’émergence de son auteur le plus emblématique et de son projet le plus connu : Egor Letov et Grajdanskaia Oborona. Souvent, les deux ne font qu’un : punk et anarchiste jusqu’au bout des ongles, Letov crée abondamment, en solitaire, dans l’urgence et sous influence, avec des casseroles en guise de batteries, enregistrant sur un magnétophone mono-piste ses morceaux abscons et énervés. Parfois, il peut s’adjoindre l’aide d’un de ses comparses : sur l’album acoustique Jeu de perles devant des porcs, il est accompagné par Evgueni « Jeff » Filatov, poète, futuriste et rocker de la ville d’Omsk, qui l’aide en dépit des menaces de représailles.

Bien évidemment, cette scène sibérienne n’échappe pas au rayonnement et au style du Rock-Club et de tous les autres rockers soviétiques dont les bobines traversent l’Oural, mais elle s’amuse, parfois, à prendre ces autres artistes en contrepoint. Le morceau qui suit a longtemps suscité des débats sur le message que voulait faire passer Letov, entre le jeu de mots du titre et le corps du le texte qui n’est qu’un collage de citations approximatives et de références aux chansons d’Akvarium : dénoncer Boris «BG» Grebenchikov en tant qu’agent du KGB ? Se moquer de ses textes ? Ni l’un ni l’autre, d’après Letov qui commentera en 2004, dans ses « réponses aux lecteurs du site officiel de Grajdanskaia Oborona » :

Cette chanson est un peu du foutage de gueule, mais elle n’a pas de rapport avec Grebenchikov lui-même. C’est une parodie de notre ancien directeur, un copain à moi, qui était tellement à fond dans l’œuvre de cet auteur qu’il ne s’exprimait qu’en le citant, dans toutes les situations les plus banales de la vie quotidienne.

Le refrain détourne « 25 pour 10 », la chanson du jeune ingénieur en quête du sens de l’existence et de la sagesse : « Mais si je pouvais me choisir, je redeviendrais moi-même », le reste est un collage de « Babylone », « L’eau des chemins de fer », « Le rock’n’roll est mort », « Les clefs de mes portes », « Jah nous donnera tout », et « La chambre privée de miroirs ».

« KBG-Rock »

On m’a retourné les bras,
On m’a bâillonné la bouche,
On m’a bâillonné les bras,
On m’a retourné la bouche.
Je sais qu’il me reste peu de temps
Et je n’en ai plus rien à faire,

Mais si je pouvais me choisir,
Je serais Grebenchikov !

Je frapperais aux portes de l’herbe
Et je chanterais Babylone
Je frapperais aux portes de l’herbe
Et je chanterais Babylone
Et je voudrais tellement me désaltérer
De l’eau des chemins de fer

Et si je pouvais me choisir,
Je serais Grebenchikov !

Jah donnera les clefs de mes portes,
Et le pain, et le vin et le thé.
Jah donnera les clefs de mes portes,
Et le pain, et le vin et le thé.
Et ils viendront encore, ces voyous
Qui nous balayeront de la face de la terre.

Si je pouvais me choisir,
Je serais Grebenchikov !

Je serais ravi de rester ici,
Dans cette chambre privée de miroirs.
Je serais ravi de rester ici,
Dans cette chambre privée de miroirs.
L’harmonie du monde est sans frontières
Et l’hiver est presque passé.

Si je pouvais me choisir,
Je serais Grebenchikov !

On m’a retourné les bras,
On m’a bâillonné la bouche,
On m’a bâillonné les bras,
On m’a retourné la bouche.
Tu sais c’est vraiment à chier
Quand dans ce monde
On est rustre et moisi,

Alors si je pouvais me choisir,
Je serais Grebenchikov !
Hoï !

Titre original : « КБГ-рок », album Игра в бисер перед свиньями, 1986,
Le titre est évidemment une référence au roman Jeu de perles de verre de Hermann Hesse.

***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s