Zakhar May – «Le fusil d’assaut»

«Amenez-moi avec vous,
taper sur les fachisses !»

Illustration : Vassia Lojkine.

***

Dédiée à tous les soldats,
Aux braves et solides gars
En embuscade, à la parade,
Engagés chez les paras.
À Hérat, à Eilat,
Sur le Tigre et l’Euphrate,
Dans les centres de recrutement locaux :
La chanson du fusil d’assaut.

À mon cinquième anniversaire,
Il y a 17 ans de cela,
Mon frangin para m’a offert
Un fusil d’assaut en bois
Y’m’dit : protège ta liberté,
Personne d’autre ne le fera.
Sur toi ton peuple doit compter
Comme sur lui tu compteras.

C’était un chouette cadeau,
J’étais trop trop content.
J’amenais mon super-fusil-d’assaut
À l’usine à enfants.
Pour lui j’étais pétri d’amour,
Et pour qu’il le ressente,
J’astiquais le canon tous les jours,
Je lui léchais la détente.

Mon destin n’était pas facile,
J’ai souvent fini dérouté :
À l’anniv’ de Goa Gil
J’ai trop fumé de DMT.
J’me réveille, rien n’a changé –
Un feu brûle dans la forêt,
Et un type vert et tout petit
M’a alors murmuré :

«Salutations, Terrien !
Je viens d’un monde très lointain
Où nous recrutons en masse
Dans le Marine Corps de l’espace
Au lieu de l’Iran / Irak,
Tu iras sur la planète Cheleziaka(*),
Où tu pourras assouvir ta passion
Pour l’extermination des populations.

Tu vas te plaire chez nous,
Les nanas sont jolies comme tout
Chaque gars est au taquet,
Krishna-Krishna, Haré-Haré !

Tu vas te plaire chez nous,
Te plaire chez nous, te plaire chez nous !
(bis)

(Dans la version studio, vous avez le droit à un magnifique «Om Nama Shivaya» ad lib.)

***

Titre original : Захар Май – «Автомат» (circa 2003)

(*) Cheleziaka (de jeleziaka, litt. «[bout de] ferraille») : planète peuplée de robots obsolètes dans uns des univers les plus populaires de l’écrivain de science-fiction Kir Boulytchiov.

***

Si vous ignorez tout de Zakhar May, je vous invite à découvrir les trois traductions publiées sur mon précédent blog. Une chanson sur deux, chez lui, c’est un bad trip qu’il revit sur scène, seul avec sa guitare, un casque audio sur les oreilles, parfois. Quand c’est pas ça, il reprend «Umbrella» de Rihanna ou adapte en russe «Chase the Devil» de Max Romeo.

Je déterre ce morceau qui, bien qu’il sous-entende une autre modèle de fusil d’assaut, coïncide avec le thème de la semaine en Russie: Kalachnikov et son monument. Bref rattrapage pour les retardataires : une statue de l’ingénieur soviétique à été inauguré en grande pompe (avec pope bénisseur de rigueur), et à peine Internet a-t-il eu le temps de s’enflammer en débats sur le véritable créateur de l’AK-47 (certains attribuent la paternité à Hugo Schmeisser, détenu presque jusqu’à sa mort en Russie) et les inspirations de la Kalachnikov par rapport au StG44 allemand, se balançant à la gueule documents secrets, photos en gros plan et schémas techniques, on s’est aperçu que, dans un coin, sur le socle de la statue, le sculpteur avait ajouté le schéma «éclaté»… du StG44 ! Panique à bord, on envoie deux ouvriers «gommer» la bavure à la disqueuse, ils se font interpeller par la police, soupçonnés de vandalisme, pendant que le sculpteur bafouille des excuses : «j’ai cherché sur Google…» «Internet nous a joué un mauvais tour», telle est la conclusion officielle, rideau. On aura peut-être le droit à un rappel, mais en attendant la mise en scène, improvisée ou pas, est presque parfaite. Le sculpteur qui a réalisé la statue avait déjà commis une erreur sur une précédent monument. Le populaire commentateur politique «StalinGulag» y voit un symbole de l’état d’esprit des dirigeants russes actuels : «Une Magouille. Banale. Mal foutue. Mal pensée».

DKTk3F4VoAEZ5Xa

G: Détail du monument au constructeur Kalachnikov dans le Passage de l’Armurerie //
D: Schémas des pièces dans l’assemblage du Maschinenpistole 43 (StG 44) de Hugo Schmeisser [cette deuxième image apparaît dans les premiers résultats quand on cherche «schéma kalachnikov» en russe dans Google –ndt] – source.

Banale ou parfaite, l’occasion ravive les flammes des sujets tabou sur les réseaux sociaux. Parmi les Ukrainiens, il y a, comme ça, des «sujets-tests» éliminatoires quand il s’agit de compter parmi les amis de la nouvelle Ukraine pro-européenne. Oudaltsov soutient l’annexion/retour de la Crimée ? Blacklisté (déjà il est d’extrême-gauche, alors bon). Vénédiktov insiste que le conflit actuel en Ukraine de l’Est est une «guerre civile» ? Dénoncé comme propagandiste du Kremlin (et c’est vrai que les relations du rédacteur en chef de l’Écho de Moscou avec ses patrons de Gazprom-Media ou la mairie de la capitale sont floues, mais passons). Navalny bafouille sur ces mêmes questions du Donbass et de la Crimée ? Facho russe et tyran en puissance. Tu penses qu’il n’y a pas de raison d’affirmer catégoriquement, en le rappelant à chaque occasion appropriée ou pas (et c’est vrai que dans ce cas, la bourde sculpturale a tapé dans le mille), que le fusil d’assaut Kalachnikov n’a pas été conçu par le sergent éponyme ? Tu es un Poutiniste. Ou, de toute façon, tu n’es pas fréquentable, et peu importe si tu t’opposes au pouvoir en place depuis 25 ans.

Les Ukrainiens enfoncent le troll : «les Russes n’ont jamais rien inventé (rien de bon, en tout cas)». Haussement d’épaules : c’est pas comme ça qu’on va discuter. Mais bon, je l’ai cherché en les prenant à rebrousse-poil. Probablement ont-ils raison : si il y a un bout de Russe qui sommeille en toi, ça veut dire qu’à un moment, tu vas dire, instinctivement : OK, d’accord, mais par contre la Crimée, la Kalachnikov, l’Alaska, Nicolas II, la Grande Victoire, ou les pelmeni, on touche pas, c’est à nous, c’est russe et c’est sacré ! Même quand t’es «safe et déconstruit» en Occident, et que tu peux te permettre d’échapper à la tourmente militariste des infos russes et d’en parler pour t’amuser ou étaler ton admiration du mécanisme. C’est juste le Russe qui revient au galop (et comme on sait que dans celui-ci sommeille toujours un Tartare, vous devinez la suite).

DKQgPKQXUAA6ltrPoutine chez Yandex

Pendant ce temps, alors qu’on en est presque au consensus selon lequel la Kalachnikov, c’est surtout des copies chinoises qui servent à des Africains pour s’entre-tuer, l’opposition affirme que lors de la visite de Poutine chez Yandex, principale compagnie Internet de Russie, les employés qui s’étaient déjà exprimés contre le pouvoir en place ont été priés de ne pas sortir de leurs bureaux. On se demande alors comment on choisit ceux qui répondent aux sondages dans lesquels la côté de popularité de Poutine avoisine les 90 %… La seule chose dont on est à peu près sûrs, c’est que celui que les foules semblent tant aimer est toujours accompagné de braves et solides gars armés de fidèles et solides fusils d’assaut…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s