Ramzan Kadyrov – «Les missiles russes prendront le monde entier en levrette»

Ramzan Kadyrov, leader tchétchène, s’est récemment distingué lors d’une interview donnée à HBO Sports. Le thème prévu était les sports de combat et arts martiaux en Tchétchénie (les républiques du Caucase fournissent à la Russie, entre autres, ses meilleurs lutteurs), mais l’intervieweur a déraillé et voulu parler de gays. Tout ça s’est terminé par une tirade de Kadyrov sur la taille et la puissance de ses fusées.

« L’Amérique conduit une politique contre la Russie, contre le gouvernement du pays. Ils savent que je suis un de ceux prêts à donner sa vie pour la Russie. Et que j’ai une bonne armée, qui peut attaquer et défendre. On verra qui va mieux s’en tirer. Nous sommes un pays fort et une puissance nucléaire. Et même si notre pays devait être complètement détruit, automatiquement nos missiles nucléaires s’envoleront. Et on retournera le monde entier, et on le prendra en levrette(*) »

(*) littéralement « mettre en écrevisse » (postavit’ rakom), ce terme peut seulement vouloir dire « mettre à quatre pattes », mais possède dans tous les cas une forte connotation sexuelle.

Perskov, porte-parole du Kremlin, commente, stoïque :

« En ce qui concerne l’interview de Kadyrov, à vrai dire, assez souvent ses paroles sont arrachées de leur contexte. Il y a en effet eu un discours assez dur, mais il faut les remettre dans leur contexte. Si on les remet dans le contexte, il n’a [été dit lors de cette interview] rien d’exceptionnel. »

DE8Rw79XsAA4L-Z

Même si ça ne mérite pas de commentaire, je vais juste laisser un morceau ici. Il paraît que le clip vidéo suivant a été monté à l’insu du groupe (qui ne visait pas un des acteurs de la guerre froide plus qu’un autre dans sa chanson)  et diffusé à la télévision soviétique en 1987 dans l’émission «Avant et après minuit» (considérée comme très progressive à cause de son format, elle n’en restait pas moins politiquement correcte).

Note: pour ceux qui, par le plus grand des hasards, connaîtraient mon blog sur Mediapart, ceci en est l’héritier spirituel. Il y aura moins de rimes, mais, je l’espère, plus de contenu et de commentaires sur l’actualité russe.

 

Arya – «La volonté et la raison»

Dans un profond silo, toutes ces années, se terre un monstre-serpent
Des nerfs d’acier, une chair d’acier, des griffes à la poigne de fer
Il rassemble ses forces, attend paresseusement, dirigeant son radar vers le ciel
Une seule erreur, un faux départ, et le coup est inévitable

Refrain :
Tout ce que tu as jamais aimé, il le détruira d’un coup
Le tueur dragon à mille têtes, nous devons le renverser
Plus fort que toutes les guerres :
La volonté et la raison ! La volonté et la raison ! (bis)

Le monde entier paye un tribut, privé de repos et de sommeil.
Les ondes résonnent de nombreuses voix, la guerre est de nouveau sur le départ.

(Refrain)

Tant qu’on le peut, sauvons le monde, on ne doit plus supporter !
Tant que nous sommes ensemble, prenez gare : toute bête périra.

(Refrain)

Titre original : Ария – «Воля и разум» (1986)

 

 

Publicités

6 commentaires sur “Ramzan Kadyrov – «Les missiles russes prendront le monde entier en levrette»

  1. Merci pour votre retour!

    Cette interview de Kadyrov est une nouvelle perle; j’ai hésité à en parler au moins pour parler des fans de foot que sont Valeria et Nikolai Baskov qui sont venus faire la fête avec lui:

    Peut être pour le mariage de Baskov… on verra mais je crois qu’en général on parle trop de Kadyrov. Il est là pour pour ça, pour occuper l’attention avec ses débordements.

    J'aime

  2. Merci pour votre commentaire, Jules, ravi de voir que, de vôtre côté, vous ne lâchez pas l’affaire et avez accumulé une quantité (j’ai presque envie de dire: base de données) impressionnante de la musique contemporaine russe 🙂

    Pour ce qui est de Kadyrov, il est à mon avis symptomatique de la Russie actuelle. Il a cette propension à dire tout haut ce que ces collègues du pouvoir russe ne font qu’insinuer et préfèrent laisser aux « journalistes » qui leur sont inféodés et leur servent de porte-voix (à l’instar de Kisseliov, dont j’avais déjà parlé il y a trois ans suite à une remarque similaire https://blogs.mediapart.fr/leshat/blog/040414/oui-mais-chez-nous-fabrique-des-fusees ). Après, quelle est la part «contrôlée» des débordements de RK, et quelle est la part où les spin-doctors du Kremlin doivent faire du « damage control », c’est difficile à dire. Tout ce que je sais, c’est qu’à chaque fois que j’entends ce genre de connerie sur « ouais mais nous on a assez d’ogives pour tout rayer de la surface de la terre » (V. Jirinovski s’est aussi distingué récemment lors d’une émission télévisée avec son style de psychopathe flamboyant), je ne peux pas m’empêcher de penser à ces tableau de Vassia Lojkine:


    « Elle est foutue, votre Amérique »


    « Personne ne nous vaincra »

    J'aime

  3. Sur l’époque actuelle qui n’est pas forcément contre la création mais pas pour la libre expression, est ce que vous avez vu cette récente interview de Iouri Chevtchuk?

    Son programme История звука qu’il chante en concert en ce moment est plutôt rétro, il faut être prudent

    J'aime

  4. Merci pour les vidéos, j’étais passé à côté de ça. Dans l’interview, je ne peux que rejoindre Chevtchouk sur le pouvoir comme produit des années 90, des truands qui se partagent un territoire. C’est flagrant dans la propagande: cette manière d’être condescendant, de dénigrer, rabaisser, ça a toutes les marques de la culture carcérale russe, et pourtant ce sont ces mêmes années 90 qui sont dépeintes par le pouvoir et ses comparses de la manière la plus condescendante et revancharde possible («ouais on s’est fait enculer une fois, mais une fois ça compte pas.Odin raz ne pidoras. Et maintenant on va vous montrer de quelle bite on se chauffe (indice, elle est nucléaire))»

    Pour le concert, le répertoire rétro ne me dérange pas, au contraire, ce qui m’amuse le plus chez DDT, c’est justement les années 80. J’aimais, troller les fans de DDT en disant que je considérais que DDT était artistiquement mort vers 1992 😀 je ne me considère pas comme étant un fan, si j’ai traduit leurs morceaux, c’est surtout parce qu’ils sont un nom plus connu et qu’ils sont liés de manière intéressante à l’histoire du rock russe (ils l’ont fait, dans une certaine mesure).

    Tiens, vous m’avez donné une idée de morceau à traduire : «Ne tire pas»

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s