Maïakovski – «Le prolétaire volant»

Scrutant dehors
Et dedans les cieux,
Nous n’avons découvert
Ni ange ni dieu.
(extrait du poème «Le prolétaire volant», 1925)

ou alors

Nous avons scruté
Le ciel de toutes parts.
Aucun dieu ou ange
Sur nos radars.
(c’est bien entendu, un anachronisme, Vladimir Maïakovski étant mort en 1930, avant l’apparition du radar. Mais comme il s’agit, littéralement, d’un poème de science-fiction, pourquoi pas…)

ou enfin:

Le ciel est
—————-scruté en long,
—————————————large et travers.
Ni dieux,
—————ni anges
——————————n’ont été découverts.

 

CoH4aZxWcAAhTgD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s